Bruits de couloir / Régularité

Faut-il tout publier d'un coup ?

Publié par JiF. 15 oct. 2007

Si vous avez la chance d'avoir plusieurs planches d'avance, veillez à ne pas toutes les publier à le fois.

Vous pouvez uploader les fichiers et préparer les parutions, sans pour autant rendre les planches publiques, alors profitez-en ! Programmez la date de publication de chaque planche de façon qu'elles apparaissent régulièrement (deux ou trois fois par semaine, par exemple).

C'est une manière de faire revenir le lecteur sur vos planches, plutôt que de lui donner un gros bloc à digèrer d'un seul coup. Vous créerez une saine accoutumance. Vous récolterez bien plus de commentaires, et vous ferez “vivre” votre bd.

L'expérience montre que quand on publie un long récit d'un coup, c'est souvent sur la dernière planche qu'on voit deux ou trois commentaire généraux, tandis que si l'on publie planche à planche, les commentaires portent sur la planche du jour, et les lecteurs réguliers en laissent généralement à CHAQUE planche. C'est le signe que votre lectorat se constitue ! Des lecteurs fidèles sont autant d'ambassadeurs qui feront découvrir votre travail autour d'eux, pensez-y.

Par ailleurs, vos parutions s'inscriront sur la durée. Si il faut trois mois pour qu'un chapitre soit entièrement publié, c'est trois mois durant lesquels le webcomic sera “actif”. S'il est publié d'un coup, il sera nouveau une semaine ou deux, et puis passera aux oubliettes, jusqu'à la prochaine mise à jour.

En suivant ce conseil, vous parviendrez d'autant plus facilement à être régulier dans vos parutions.

11 commentaires. Publié dans méthode, organisation, publication, régularité et conseil.

Ne soyez pas perfectionniste

Publié par JiF. 14 juin 2007

Certains auteurs interrompent leur webcomic parce qu'ils croient nécessaire d'améliorer leur production avant de poursuivre sa publication. D'autres s'efforcent de tenir leur rythme de publication et s'améliorent au fil des planches.

En tant que lecteur, que préféreriez vous ?

  • être privé d'un petit plaisir auquel vous vous étiez attaché ;
  • ou bien continuer d'assister “en temps réel” aux progrès d'un auteur ?

Ce message s'adresse aux auteurs : vos lecteurs ont aimé vos débuts, alors pourquoi n'aimeraient-ils pas la suite ? Ils n'attendent pas des progrès fulgurant, mais des parutions régulières.

Lire la suite...

8 commentaires. Publié dans lectorat, méthode, organisation, publication, régularité et conseil.

Comment être régulier dans ses parutions ?

Publié par JiF. 17 mai 2007

Lorsqu'on démarre un webcomic, on se fixe généralement un objectif du type un strip par jour ou une planche par semaine ou un épisode par quinzaine. C'est très bien, car envisager son récit comme un feuilleton à suivre régulièrement est le meilleur moyen de fidéliser ses lecteurs.

Il faut en effet absolument éviter de partir du principe que l'on publiera au jour le jour. Publier un webcomic n'est pas comme publier un blog : contrairement à votre vie, votre récit se doit d'être régulièrement enrichi afin de maintenir le lecteur en haleine. Quand bien même vos parutions seraient indépendantes1, le meilleur moyen de constituer un lectorat est de leur donner une régularité.

Malheureusement cela peut être à double tranchant, car on est vite rattrapé par les impératifs du quotidien… On réalise donc ses épisodes de plus en plus en dernière minute, jusqu'au jour où on dépasse le délais qu'on s'était fixé. Comment l'éviter ?

  1. En différenciant la réalisation de la publication. Votre planche est terminée ? Fort bien. Mais qu'en est-il de la suivante ? Réalisez plusieurs épisodes d'un coup lorsque vous avez du temps, afin d'avoir un peu de marge lorsque vous n'en aurez pas.
  2. En utilisant la publication programmée : si vous donnez à votre nouvelle parution une date de publication postérieure, celle-ci ne sera visible du public que lorsque la date de votre choix sera arrivée. Vous pouvez donc programmer autant de parutions que vous le souhaitez et les laisser apparaître toutes seules au rythme prévu, pendant que vous travaillez à la suite de votre récit.
  3. En concevant un récit qui s'accommode d'interruptions. De grands arcs narratifs peuvent tout à fait être espacés de plusieurs semaines ou même plusieurs mois, durant lesquels vous utiliserez votre blog pour maintenir vos lecteurs informés de ce que vous faites.
  4. Et vous, avez-vous d'autres idées ?
  1. Par exemple dans le cas de strips humoristiques

7 commentaires. Publié dans méthode, organisation, publication, régularité et conseil.